Le média des entreprises qui construisent la société de demain

Quand la transition écologique crée de nouveaux métiers

© AscentXmedia via iStock

La création d’emplois verts deviendra bientôt la priorité pour les DRH, sommés de répondre aux besoins liés au changement climatique.

Lorsque l’on pense aux métiers du futur, les nouvelles technologies et la robotisation ont tendance à occuper une place centrale. Cependant, avec l’urgence climatique et ses conséquences qui s’intensifient, de nombreux emplois dans des domaines tels que la responsabilité sociale des entreprises (RSE) et l’écologie sont en train d’émerger. Les entreprises prennent conscience que leurs activités affectent l’environnement et cherchent à intégrer des pratiques plus durables.

Un basculement vers les emplois verts

Cette prise de conscience affecte notamment les ressources humaines. C’est le résultat du rapport « La transition écologique, défi du siècle pour les RH ? » publié par le Lab RH, PageGroup, le Climate School d’AXA Climate et le Groupe Renault. En effet, 40% des DRH jugent le changement climatique comme l’enjeu ayant le plus grand impact sur l’innovation des compétences en entreprise. Il talonne la transition numérique, première avec 42% des réponses.

« Pour les équipes RH, l’objectif est clair : que chacun trouve sa place dans la transition environnementale. Ceci suppose d’activer différents leviers, à commencer par la formation et l’engagement des collaborateurs. Sensibiliser aux enjeux du climat et de la biodiversité, embarquer toute l’organisation dans la transition, adapter les métiers existants, anticiper les emplois et compétences de demain : les besoins sont vastes », défend Antoine Poincaré, vice-président de la Climate School d’AXA Climate.

Sur le marché de l’emploi, la transition est déjà en marche. Entre mars 2019 et janvier 2023, les offres « d’emplois verts » ont été multipliées par 3. L’étude estime que d’ici 2050, 1,1 million « d’emplois verts » seront créés dans l’Hexagone. Mais quels sont ces métiers du futur ? Le rapport en présente 5.

Médiateur sur les enjeux climatiques

Le médiateur sur les enjeux climatiques facilite la transition écologique d’une entreprise tout en favorisant la cohésion sociale. La mission consiste à dialoguer avec les parties prenantes internes et externes sur les changements en cours. Et à soupeser leurs impacts économiques et sociaux.

Ce métier demande une expertise en dialogue social et en médiation, ainsi qu’une connaissance approfondie des enjeux climatiques. Le médiateur est rattaché à la RSE mais fonctionnellement à la DRH et travaille sur mandat des différentes directions. Il doit faire preuve d’empathie, de diplomatie, de rigueur, d’autonomie et de créativité. Son quotidien ? Animer des conversations entre des points de vue divergents et accompagner les parties prenantes dans les changements en cours.

Conseiller en reconversion verte

Le conseiller en reconversion verte accompagne les salariés issus d’industries polluantes vers de nouveaux emplois plus respectueux de l’environnement. Il met en place une stratégie de recrutement fondée sur la reconversion de profils à potentiel. Et les aide à constituer leur dossier de subventions.

Le conseiller en reconversion doit avoir une bonne connaissance des secteurs d’activités respectueux de l’environnement. Il doit également savoir gérer des projets avec rigueur et empathie et être à l’écoute des candidats. Idéalement, il devrait avoir lui-même connu une reconversion professionnelle pour mieux comprendre les enjeux de cette transition.

Responsable des avantages sociaux climatiques

Le responsable des avantages sociaux climatiques doit mettre en place une politique d’avantages sociaux prenant en compte les conséquences socio-professionnelles du changement climatique sur les salariés d’une entreprise.

Il doit identifier les risques climatiques et proposer des solutions pour les réduire. Mais aussi construire et animer un réseau de partenaires en mesure d’apporter les services nécessaires. Il doit être un expert des conditions de travail dans un contexte de crise climatique et des avantages sociaux. Et savoir piloter, animer et anticiper.

Responsable score social et environnemental

Le responsable score social et environnemental doit améliorer les notes de score social et environnemental de l’entreprise dans les différentes applications publiques. Ses missions incluent l’analyse de l’algorithme de notation, l’identification des leviers d’action pour améliorer les scores et la communication interne et externe de la stratégie d’amélioration des scores. Il devra pour cela disposer de compétences relationnelles et analytiques, connaître les enjeux sociaux et environnementaux actuels et avoir la capacité à développer des stratégies efficaces.

Expert transition travail bas carbone

L’expert en transition travail bas carbone consiste à accompagner une entreprise dans sa transformation vers un outil de travail respectueux de l’environnement en réduisant les émissions de gaz à effet de serre. Les missions incluent la définition d’une stratégie bas carbone pour l’entreprise, l’animation d’une consultation pour déterminer les changements nécessaires et le pilotage des impacts des changements.

Pour réussir dans ce poste, il aura besoin d’une expertise en transition bas carbone, savoir mener une consultation à grande échelle et piloter les impacts des changements. L’expert doit aussi avoir des compétences solides en résolution de problèmes et en communication.

Mélanie Roosen & Géraldine Russell

2
3

vous accompagnent chaque semaine sur Intelekto

le média dédié aux entreprises façonnant l’avenir de notre société

Recevez toutes les semaines
notre newsletter gratuite éditorialisée

* champs obligatoire

Rejoignez la discussion !

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires