Rechercher

Le média des entreprises qui construisent la société de demain

13 juillet 2023 : les 15 infos éco & business qu’il ne fallait pas manquer cette semaine

© Joe_Potato via iStock / montage Intelekto avec Canva

Faillites d'entreprises, transfert de données et anniversaire de Bpifrance : voici le meilleur des décryptages économie et entreprises de la semaine.

Qu’avez-vous loupé cette semaine ? Voici notre revue de presse hebdomadaire : un concentré de décryptages économie et entreprises !

Économie

En bref

Mauvaise nouvelle pour les dirigeants, les défaillances d’entreprises ont explosé au 2e trimestre. Elles ont ainsi atteint un niveau supérieur à ce qu’elles étaient avant le Covid. Est-ce le fameux retour de bâton post-Covid que beaucoup anticipaient ? Il est encore trop tôt pour le dire. Mais cela fait planer le retour du chômage de masse… Pour éviter de venir grossir les rangs de ces entreprises au tapis, les dirigeants doivent s’intéresser de près à leur trésorerie. Et pas seulement sous l’angle de la quantité d’argent disponible mais aussi en étudiant la qualité de leurs fonds. Limiter les retards de paiement, prévoir au mieux les fluctuations et ne pas hésiter à investir même en période de crise : tels sont les ingrédients d’une gestion saine. Le président de l’Autorité de la Concurrence, Benoît Cœuré, défend de son côté sa croisade contre les rentes comme outil de croissance à bas coût pour les contribuables.

En détail

RSE

En bref

Les fonds Article 9 sont nombreux à s’être lancé depuis l’adoption de la SFDR il y a 2 ans. Une étude publiée par des chercheurs de l’Université de Zurich montre néanmoins que de nombreux fonds d’investissements labellisés Article 9, la catégorie la plus exigeante en matière de critères sociaux et environnementaux, ne sont pas vraiment durables et financent des entreprises polluantes ou irresponsables. De son côté, la France vient de publier sa stratégie pour développer le captage et stockage de CO2, visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre de l’industrie. Cette technologie est considérée comme un outil majeur pour décarboner les grands sites industriels. Après le greenwashing, voici le « genderwashing ». Cela consiste à célébrer l’égalité femmes-hommes dans sa communication sans l’appliquer dans les actes. Tout comme pour l’écologie, cette pratique pourrait avoir des conséquences graves pour la parité en entreprise.

En détail

Cybersécurité

En bref

Bruxelles s’est doté d’un nouveau canevas réglementaire pour permettre le transfert des données personnelles de l’Union européenne vers les États-Unis. Une décision essentielle pour les géants du web comme Google, Meta ou Amazon car cela limitera les transferts à ce qui est « nécessaire » et « proportionné » vis-à-vis de leurs offres. Une étude menée par Cohesity dévoile des défaillances importantes de cybersécurité pour les entreprises françaises. En effet, la confiance des responsables IT quant au niveau actuel de protection des données à travers l’écosystème informatique de l’entreprise est au plus bas. Les cybercriminels s’organisent autour d’une logique de spécialisation. Cette industrialisation permet la création de véritables PME du cybercrime, proposant des services ou produits spécialisés, des campagnes de publicité sur des forums et un service après vente.

En détail

Leadership

En bref

Cloud, intelligence artificielle, métavers… Les défis technologiques qui s’imposent aux entreprises ne sont pas tous compris par leurs dirigeants. Et cela pèse sur leur compétitivité, notamment parce que ça pénalise leur R&D. Une étude d’Accenture Europe montre que l’Europe accuse un retard conséquent sur les États-Unis en matière d’acculturation technologique de ses leaders. Et la France fait partie des mauvais élèves européens… Cela plaiderait-il en faveur d’une automatisation des fonctions de direction ? Les machines ne sont-elles pas justement destinées à faire ce dont l’humain n’est pas capable ? Pas vraiment car le leadership ne peut se résumer à l’efficience. Écoute, reconnaissance et créativité sont des qualités associées aux leaders que les robots ne possèdent pas encore. Des atouts que les femmes peuvent notamment apporter aux entreprises et aux institutions. Si tant est qu’elles parviennent aux postes à hautes responsabilités. Christine Lagarde a ainsi rappelé lors des Rencontres économiques d’Aix-en-Provence que « si les femmes accédaient à l’emploi dans les mêmes conditions que les hommes, l’Union européenne compterait une augmentation du PIB de l’ordre de 10% d’ici 2050 ».

En détail

Investissement

En bref

Bpifrance a soufflé cette semaine sa dixième bougie. Et le bilan du rapprochement entre Oséo, CDC Entreprises et le Fonds stratégique d’investissement ne souffre pas de contraste : 260 milliards d’euros injectés dans l’économie en financements et investissements et 190 milliards d’euros d’assurance-crédit à l’export. La banque publique assume son statut de précurseur pour « entraîner le reste du marché », selon les mots de son directeur Nicolas Dufourcq. Au risque de s’y substituer ? Plusieurs rapports pointent les risques de l’omniprésence de la banque publique. Reste qu’elle explique en partie la résilience de la French Tech. Les start-up tricolores ont certes levé moitié moins d’argent que l’an dernier mais réduisent encore l’écart avec l’écosystème britannique, éternel rival. Ce rattrapage ne sera possible que si les investisseurs soutiennent leurs participations. Et pas seulement financièrement ! Les dirigeants attendent d’eux un accompagnement stratégique, des mises en relation pour doper leur activité et des retours d’expérience pour éviter certains écueils.

En détail

Mélanie Roosen & Géraldine Russell

2
3

vous accompagnent chaque semaine sur Intelekto, le média dédié aux entreprises façonnant l’avenir de notre société.

Recevez toutes les semaines leur newsletter gratuite éditorialisée.

* champs obligatoire

Rejoignez la discussion !

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.