Le média des entreprises qui construisent la société de demain

CSRD, LGBT+ et Atos : les 15 infos éco & business à retenir cette semaine

Un homme travaillant sur son ordinateur devant du muguet
© montage Intelekto x ivstiv via iStock

Voici le meilleur des décryptages économie et entreprises de la semaine.

Qu’avez-vous loupé cette semaine ? Voici notre revue de presse hebdomadaire : un concentré de décryptages économie et entreprises !

Engagement environnemental

Solutions. La CSRD était le sujet réglementaire prioritaire des entreprises ces derniers temps, mais la CS3D est en passe de le devenir aussi avec son approbation par le parlement européen le 24 avril dernier. Pour s’y conformer, mieux vaut compter sur l’appui de sa supply chain.

Réglementation. La défenseuse des océans Claire Nouvian sonne une nouvelle fois l’alerte. Face aux conséquences destructrices de la pêche industrielle, elle insiste sur l’importance de la mise en place de politiques publiques à très grande échelle.

Nouvelles organisations. Le succès ou l’échec des politiques de développement durable dépend souvent de centaines d’acteurs discrets et de héros méconnus : les cadres intermédiaires et les chefs d’équipe.

Responsabilité numérique

Innovation. Les territoires et les institutions locales sont bousculées par les innovations numériques. Non seulement ils doivent prendre le virage technologique pour maintenir le lien avec leurs usagers mais ils peuvent aussi nourrir l’innovation, notamment grâce à leurs données.

Cybersécurité. Une étude de Splunk, filiale de Cisco, révèle que les entreprises françaises sont moins confrontées à des cyberattaques que la moyenne mondiale. Peut-être en raison d’une réglementation cyber plus foisonnante ? Elles peinent en tout cas à s’y conformer.

Intelligence artificielle. Elles lèvent des centaines de millions de dollars, voire des milliards, mais n’ont encore pas démontré la solidité de leur technologie. Les start-up profitent de l’engouement des investisseurs pour l’intelligence artificielle, sans prouver qu’elles peuvent être pour l’instant des maillons solides de cette révolution.

Cohésion sociale

RH & Management. Selon une étude LinkedIn, 61% des professionnels des RH utilisent l’IA dans leurs tâches quotidiennes. En outre, un quart des entreprises européennes ont déjà recouru à un algorithme pour recruter en 2023, d’après une étude menée par la banque d’affaires Littler.

Bien-être au travail. Pour parler des maux du travail, on utilise souvent son étymologie, qui viendrait d’un instrument de torture. Résultat, nous l’associons à une tâche douloureuse, pénible. À tort, corrige une linguiste.

Inclusion. Aujourd’hui, en France, près de 60% des LGBT+ se déclarent « visibles » au travail. Une hausse historique, selon une étude de l’Autre Cercle, qui ne masque pas les motifs de discriminations auxquelles continuent de se heurter les personnes concernées.

Compétitivité économique

Nouveaux modèles. Motivation ou injustice ? Les écarts de salaires au sein d’une même entreprise divisent les chercheurs. À l’heure où les revenus des plus riches ne cessent d’augmenter et les écarts de se creuser, il est judicieux de prendre d’autres facteurs en considération pour mesurer comment cela affecte les salariés.

Souveraineté. C’est officiel : l’État a avisé Atos de son intention de mettre la main sur ses « activités souveraines ». Cela concerne notamment des supercalculateurs utilisés dans le secteur nucléaire.

Investissement. Les fonds de capital-risque ont eu davantage de mal à lever des fonds l’an dernier, comme en témoigne la chute des investissements. Mais ils ont pu compter sur le soutien des family offices et des entrepreneurs, qui à eux seuls ont représenté un quart des montants investis.

Mélanie Roosen & Géraldine Russell

2
3

vous accompagnent chaque semaine sur Intelekto

le média dédié aux entreprises façonnant l’avenir de notre société

Recevez toutes les semaines
notre newsletter gratuite éditorialisée

* champs obligatoire

Rejoignez la discussion !

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.