Le média des entreprises qui construisent la société de demain

16 juin 2023 : les 15 infos éco & business qu’il ne fallait pas manquer cette semaine

© Dimitri Rhodes pour Intelekto / montage Intelekto

Investissement dans le capital-risque, délais de paiement et CSRD : voici le meilleur des décryptages économie et entreprises de la semaine.

Qu’avez-vous loupé cette semaine ? Voici notre revue de presse hebdomadaire : un concentré de décryptages économie et entreprises !

Économie

En bref

Bon point pour les PME, bonnet d’âne pour les grands groupes ! Les PME paient rapidement leurs factures mais subissent le manque de diligence de leurs clients grands comptes… Une situation à laquelle le gouvernement souhaite remédier en renforçant les contrôles effectués par la direction générale de la concurrence, consommation et répression des fraudes (DGCCRF). Les PME peuvent cependant compter sur un contexte favorable, avec des marges proches de celles enregistrées avant le Covid. Elles devront tout de même prendre garde à bien négocier la fin des aides gouvernementales pour rester sur cette dynamique positive. C’est l’un des nombreux risques qui pèsent actuellement sur l’économie et les entreprises, selon l’étude annuelle présentée par la Coface. En premier lieu, l’inflation qui devrait rester élevée jusqu’en fin d’année.

En détail

RSE

En bref

Il était attendu, le voici. L’acte délégué – équivalent européen du décret d’application français – de la CSRD a enfin été publié. Déjà moins restrictif que ce qui avait été suggéré au départ, le texte pourrait encore évoluer à l’issue de la consultation publique prévue jusqu’au 7 juillet. Les entreprises se mobilisent pour alléger les contraintes réglementaires au minimum en matière de reporting extra-financier. L’Europe est décidément sur tous les fronts puisque Bruxelles est aussi bien décidé à mettre de l’ordre parmi les agences de notation ESG. La Commission européenne souhaite notamment imposer aux agences de séparer leurs activités de notation de leurs autres services financiers (conseil, émission de crédits…). Avec d’importantes pénalités à la clé pour les récalcitrantes. Du côté des entreprises, les démarches RSE se cantonnent encore trop souvent à des actions contre les émissions carbone. Bien mais pas suffisant… surtout si d’autres thématiques (biodiversité, enjeux sociaux) pâtissent d’une stratégie entièrement focalisée sur le climat.

En détail

Cybersécurité

En bref

Action, réaction. Le groupe de pirates LockBit cible des entreprises et hôpitaux français ? L’Anssi contre-attaque. Avec les agences de cybersécurité des États-Unis, de l’Australie, du Canada, du Royaume-Uni, de l’Allemagne et de la Nouvelle-Zélande, elle a publié un mode d’emploi pour se protéger au mieux contre ces pirates particulièrement agressifs – et efficaces. Un livrable rendu possible par le partage de connaissances au niveau international sur les méthodes et approches de LockBit. L’Anssi a d’ailleurs vu récemment ses pouvoirs renforcés par la loi de programmation militaire. Pourtant, la cybersécurité est un thème compliqué à traduire dans la loi, du fait de l’évolution rapide de la menace et des situations très hétéroclites des acteurs concernés. De quoi donner des sueurs froides aux assureurs, qui peinent à définir des modèles capables de couvrir des risques cyber aux conséquences particulièrement étendues.

En détail

Leadership

En bref

Oubliez la disruption, place à la pérennité. Sorties de plusieurs crises majeures, les entreprises aspirent aujourd’hui à bénéficier de stabilité et de visibilité. Pas question pour autant d’abandonner l’innovation mais celle-ci ne se traduit plus par une remise en cause radicale des modèles existants. C’est notamment vrai pour l’intelligence artificielle, à laquelle les dirigeants devraient se former au plus vite pour éviter d’être bousculés par ses usages d’ici quelques années. Maîtriser pour mieux régner, voilà le crédo à adopter ! Enfin, le panel des risques auxquels sont confrontés les entreprises ne doivent pas faire oublier aux managers qu’ils doivent rassembler et motiver leurs équipes. Une compétence qui peut d’ailleurs s’avérer cruciale en période d’incertitudes ou de remous.

En détail

Investissement

En bref

Comme chaque année, Emmanuel Macron a fait acte de présence à Viva Technology, grand rassemblement Tech français. Et il est venu avec les chèques promis par les institutionnels : pas moins de 7 milliards d’euros qui seront distribués à des fonds de capital-risque pour financer l’innovation tricolore. Comptant sur un effet levier, l’exécutif espère que ce seront près de 40 milliards qui ruisselleront sur les start-up françaises. Une manne financière qui permettrait à la France de briller et à l’Europe de s’imposer comme une « superpuissance » technologique, au même titre que les États-Unis ou la Chine. Mais en proposant un modèle focalisé sur le bien commun. Du côté de l’investissement durable, les fonds « article 9 » profitent de l’imbroglio autour de la réforme du label ISR. Avec le récent durcissement des conditions d’accès à cette classification, les fonds étiquetés « vert foncé » ont gagné en crédibilité.

En détail

Mélanie Roosen & Géraldine Russell

2
3

vous accompagnent chaque semaine sur Intelekto

le média dédié aux entreprises façonnant l’avenir de notre société

Recevez toutes les semaines
notre newsletter gratuite éditorialisée

* champs obligatoire

Rejoignez la discussion !

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Mélanie Roosen & Géraldine Russell

2.jpg
3.jpeg

vous accompagnent chaque semaine sur Intelekto

le média dédié aux entreprises façonnant l’avenir de notre société

Recevez toutes les semaines notre newsletter gratuite éditorialisée

* champs obligatoire

Mélanie Roosen & Géraldine Russell

2.jpg
3.jpeg

vous accompagnent chaque semaine sur Intelekto

le média dédié aux entreprises façonnant l’avenir de notre société

Recevez toutes les semaines notre newsletter gratuite éditorialisée

* champs obligatoire