Rechercher

Le média des entreprises qui construisent la société de demain

COP28, Black Friday et chute des levées de fonds : les 15 infos éco & business à retenir cette semaine

Un homme travaillant sur son ordinateur devant des décorations de Noël
© Montage Gam1983 via iStock x Intelekto

Voici le meilleur des décryptages économie et entreprises de la semaine.

Qu’avez-vous loupé cette semaine ? Voici notre revue de presse hebdomadaire : un concentré de décryptages économie et entreprises !

Engagement environnemental

Solutions. La COP28 fait débat depuis l’annonce de sa tenue à Dubaï. L’événement devrait cristalliser les discussions autour des énergies fossiles. D’un côté, les études scientifiques insistent sur l’urgence d’en sortir ; de l’autre, l’industrie pétrolière souhaiterait plutôt développer des technologies de captage et de stockage.

Réglementation. La France n’est pas au niveau en matière d’obligations sur le recyclage ? Qu’à cela ne tienne, l’Ademe prend donc le pari de le rendre sexy ! Dans un spot diffusé à l’aube du Black Friday, l’agence gouvernementale fait le choix de mettre en scène des « dévendeurs ». Et a fait grincer des dents certaines entreprises.

Nouvelles organisations. Les dirigeants de demain viendront-ils au secours de la planète ? De plus en plus d’écoles de commerce font la part belle à l’écologie dans leurs programmes. Un pas dans la bonne direction, même si le temps accordé au sujet n’est pas aligné avec les recommandations du Shift Project, à savoir un socle de 48 heures dédié aux enjeux écologiques complété de cours de gestion revus à l’aune des limites planétaires.

Responsabilité numérique

Innovation. Lors de son rebranding il y a 18 mois, Hexa (ex eFounders) l’avait annoncé : il allait s’attaquer à de nouvelles verticales et s’en donnerait les moyens. L’heure est venue puisque le start-up studio a récolté 20 millions d’euros afin de se diversifier notamment dans l’intelligence artificielle et la cybersécurité.

Cybersécurité. 5 personnes ont été arrêtées en Ukraine, 4 ans après une série d’attaques contre plusieurs centaines d’entreprises, dont Altran. Ce sont notamment les enquêteurs français qui ont permis de faire progresser le dossier.

Intelligence artificielle. ChatGPT souffle sa première bougie. Miracle ou désespoir ? La nature penche pour la deuxième piste. Car l’intelligence artificielle a des besoins que les ressources naturelles ne seront bientôt plus en mesure de couvrir. Si elle n’épuise pas nos emplois, l’IA épuisera bientôt notre planète.

Cohésion sociale

RH & Management. Diversité culturelle, vision du monde différente… Autant d’atouts au sein d’une équipe permis par les recrutements internationaux, qui peuvent être de vrais casse-têtes en matière de management.

Bien-être au travail. Le mois de décembre rime avec festivités de fin d’année. Pour les entreprises, c’est l’occasion de fédérer les salariés autour d’initiatives variées. Repas d’équipes, concours de pulls moches de Noël, Secret Santa…

Inclusion. Alors que de plus en plus d’entreprises, à l’instar de Carrefour, prennent les devants sur le sujet, l’endométriose reste taboue dans de nombreuses organisations. Pourtant, en France, une femme sur 10 serait touchée par cette maladie qui peut avoir un réel impact sur leur vie professionnelle.

Compétitivité économique

Nouveaux modèles. Le spot publicitaire de l’Ademe au moment du Black Friday a trouvé un écho au sein des entreprises. Elles aussi peuvent consommer de façon plus raisonnée. Louer, réutiliser ou, à défaut, recycler : il existe quantité d’alternatives à l’hyperconsommation.

Souveraineté. La souveraineté tricolore passe aussi par la mer. C’est le message qu’Emmanuel Macron a porté lors des Assises de l’Économie de la mer. Au programme : développement de l’éolien en mer et transition écologique pour les flottes des marins.

Investissement. La crainte d’un krach bancaire a t-elle cédé la place à un crash de l’investissement ? Selon les données agrégées par Atomico, les start-up européennes n’auront levé que 45 milliards d’euros cette année, contre 82 milliards l’an dernier. Une chute vertigineuse qui s’explique autant par la crispation géopolitique mondiale que par la hausse des taux d’intérêts.

Mélanie Roosen & Géraldine Russell

2
3

vous accompagnent chaque semaine sur Intelekto

le média dédié aux entreprises façonnant l’avenir de notre société

Recevez toutes les semaines
notre newsletter gratuite éditorialisée

* champs obligatoire

Rejoignez la discussion !

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.