Rechercher

Le média des entreprises qui construisent la société de demain

7 juillet 2023 : les 15 infos éco & business qu’il ne fallait pas manquer cette semaine

© U.Ozel.Images via iStock / Montage Intelekto

Dégâts économiques des émeutes, nouveau patron pour le Medef et neutralité carbone : voici le meilleur des décryptages économie et entreprises de la semaine.

Qu’avez-vous loupé cette semaine ? Voici notre revue de presse hebdomadaire : un concentré de décryptages économie et entreprises !

Économie

En bref

Après la flambée de violences de la semaine dernière, la France fait les comptes. Et ce n’est pas réjouissant : plus d’un milliard d’euros de dégâts pour les entreprises. Sans compter l’impact négatif sur l’attractivité de l’Hexagone, tant au niveau touristique qu’en matière d’investissements. L’exécutif a pris les choses en main en cherchant à limiter les dégâts. Bruno Le Maire a exhorté les assureurs à prendre leurs responsabilités. Reste qu’une fois les mesures d’urgence annoncées, le terrain doit être déminé. Et ce ne sont pas les indicateurs classiques utilisés en économie qui permettent de prendre le pouls de la société. Si les inégalités persistent au sein de la société, elles sont de plus en plus réduites entre les sociétés. Ainsi, l’imposition effective est désormais quasi similaire entre les grandes entreprises et les PME.

En détail

RSE

En bref

De plus en plus de grandes entreprises modifient leur stratégie environnementale sous la pression des consommateurs et des ONG. En effet, les poursuites en justice pour greenwashing se multiplient et la controverse sur la crédibilité des crédits carbone continue de faire rage. De plus, de nouvelles réglementations concernant la communication des contributions climatiques incitent de grands groupes à abandonner le système de compensation carbone pour adopter une stratégie de réduction des émissions à la source. L’International Sustainability Standards Board (ISSB) vient de publier ses premières normes de reporting extra-financier après 18 mois de travail. Ces normes, tant attendues par les entreprises et les investisseurs, sont en accord avec les exigences comptables de l’EFRAG ainsi que celles de la Corporate Sustainability Reporting Directive (CSRD) européenne. Le Haut Conseil pour le climat énumère, lui, les principaux impacts attendus du changement climatique en France : sécheresses, diminution des rendements agricoles et canicules. Ces conséquences devraient s’aggraver, entraînant une augmentation de la mortalité dans les zones urbaines. Cependant, le rapport souligne que ces impacts dépendront des politiques climatiques mises en place et de leur efficacité.

En détail

Cybersécurité

En bref

La France se positionne en tant que pionnière dans le domaine du numérique grâce à une approche novatrice en matière de gestion des données. En effet, elle constitue un exemple démontrant que la souveraineté numérique et le partage des données peuvent stimuler l’innovation dans les services publics, à condition de les encadrer et de les réguler. Par ailleurs, les risques de cyberattaques sur les technologies d’exploitation industrielle sont en constante augmentation sur le continent européen. Les menaces telles que la fuite de données sensibles ou la paralysie des infrastructures critiques créent de nouveaux enjeux géopolitiques, ce qui rend la sécurisation de ces technologies primordiale. L’objectif de l’Europe est donc de renforcer la résilience des chaînes d’approvisionnement et de protéger les infrastructures critiques. Cependant, l’allocation des dépenses en cybersécurité par les entreprises ne répond pas aux défis posés par les menaces modernes. Une meilleure communication entre les RSSI et les décideurs d’entreprises est donc essentielle, car la compréhension des stratégies de sécurisation par ces derniers n’est pas encore suffisamment approfondie.

En détail

Leadership

En bref

Exit Geoffroy Roux de Bézieux, place à Patrick Martin à la tête du Medef. Élu à plus de 73% des voix, celui qui a gravi tous les échelons du Medef un à un devra s’affranchir de l’ombre de son mentor, dont il a été le numéro 2 ces 5 dernières années. Mais le nouveau boss de l’organisation patronale pourra compter sur un syndicat apaisé, après plusieurs mois de contestation sociale dure. Pas de crise en revanche pour les grandes fortunes françaises. Selon le classement annuel du magazine Challenges, le montant cumulé de leurs avoirs a atteint un record en 2023, culminant à 1170 milliards d’euros. Un nombre qui cache cependant des situations très diverses. Enfin, les vacances scolaires estivales qui commencent ce vendredi soir ouvrent la période des congés en entreprise également. Mais les tracances – soit le fait de travailler pendant les vacances – ne sont jamais loin, au risque de brouiller un peu plus vie perso et vie pro.

En détail

Investissement

En bref

Sur CNN, Bruno Le Maire a fait le SAV de l’attractivité tricolore après les émeutes qui ont enflammé le pays la semaine dernière. Et ont écorné l’image de la France à l’étranger. Pour rassurer touristes et investisseurs, il a mis en avant la solidité et la résilience de l’économie française. D’autant que les investisseurs ont les poches pleines. Avec le ralentissement du déploiement des véhicules d’investissement, le dry powder des fonds devrait atteindre 45 milliards d’euros d’ici la fin de l’année. Du côté de l’Europe, les autorités mettent beaucoup de volonté à superviser les acquisitions des entreprises dans des marchés réputés hostiles, comme la Chine. Sans toutefois vouloir poser des restrictions juridiques trop contraignantes…

En détail

Mélanie Roosen & Géraldine Russell

2
3

vous accompagnent chaque semaine sur Intelekto

le média dédié aux entreprises façonnant l’avenir de notre société

Recevez toutes les semaines
notre newsletter gratuite éditorialisée

* champs obligatoire

Rejoignez la discussion !

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.