Le média des entreprises qui construisent la société de demain

Game France, surveillance au travail, réforme ISR : les 15 infos éco & business à retenir cette semaine

Un homme travaillant sur son ordinateur devant une pile de journaux
© artisteer via iStock

Voici le meilleur des décryptages économie et entreprises de la semaine.

Qu’avez-vous loupé cette semaine ? Voici notre revue de presse hebdomadaire : un concentré de décryptages économie et entreprises !

Engagement environnemental

Solutions. Quelles bonnes pratiques adopter pour contribuer de manière efficace à la neutralité carbone ? Exit la compensation : les crédits carbone montrent leurs limites, et il est temps de montrer de vraies actions.

Réglementation. Naviguer dans la mer de réglementations, mission impossible pour les investisseurs durables ? C’est ce qu’estiment certains acteurs, qui jugent que les failles des nombreuses réglementations créent une confusion pour les concernés.

Nouvelles organisations. Les PME face à la RSE : volontaires mais submergées ? Les dispositifs d’aide pour favoriser la transition écologique des entreprises s’adaptent peu aux petites et moyennes structures, qui ont surtout le sentiment de faire face à des coûts toujours plus importants.  

Responsabilité numérique

Innovation. Consacrer le savoir-faire tricolore en matière de jeux vidéo grâce à un label dédié – et pérenniser les dispositifs fiscaux pour le soutenir. Voilà l’objectif de Game France, créé par le CNC afin de mettre en valeur les 600 studios français de jeux vidéo. Mais aussi faire revenir au pays les nombreux talents expatriés.

Cybersécurité. Sensibiliser toujours plus et informer toujours mieux. Telles sont les recommandations du Campus Cyber pour évangéliser les TPE-PME aux risques cyber. Mettre l’accent sur la prévention est une priorité, a rappelé la structure dans son rapport remis à Jean-Noël Barrot. Car les entreprises ont massivement recours aux outils numériques sans en connaître les risques et donc sans parvenir à se protéger efficacement.

Intelligence artificielle. Elles ont gagné une bataille mais pas la guerre. 3 plateformes d’intelligence artificielle – Midjourney, Stability AI et DeviantArt – ont remporté un premier bras de fer judiciaire contre des artistes qui estimaient qu’elles violaient le droit d’auteur. Un juge américain a tranché qu’elles étaient des outils de création mais aussi de partage et qu’elles pouvaient donc utiliser les œuvres d’autres artistes dans ce processus.

Cohésion sociale

RH & Management. La Cnil observe que les sujets liés à la géolocalisation et à la vidéosurveillance des équipes « ressortent particulièrement » dans les décisions reçues récemment dans le cadre de la nouvelle procédure de sanction simplifiée, mise en place en 2022. Le régulateur estime que l’enregistrement en continu des données de géolocalisation est une « atteinte au droit à la vie privée des salariés », et que la « surveillance permanente des salariés est, sauf exception, disproportionnée ».

Bien-être au travail. Et si la quête de sens au travail n’était pas un but à poursuivre de façon collective ? Les crises récentes ont poussé les entreprises à investir le sujet, sans réussir à juguler la fuite des talents. L’une des solutions pourrait être non pas d’adopter une approche collective, mais de proposer une réponse individuelle.

Inclusion. Les entreprises ont de plus en plus recours à l’intelligence artificielle pour recruter leurs équipes. Problème : la technologie est pétrie de biais, comme le révèlent de récentes recherches. Ainsi, les demandes d’emploi évaluées par l’IA renforceraient les préjugés à l’égard des femmes et des minorités culturelles.

Compétitivité économique

Nouveaux modèles. Venture building, corporate venture, excubation… Peu importe le nom qu’on lui donne, l’essentiel, c’est le résultat : mener à bien un projet dans un grand groupe en recourant à un studio de création entrepreneuriale. C’est la dernière tendance et ça fonctionne. Cela permet aux grandes entreprises de gagner en agilité et en innovation tout en limitant le risque financier.

Souveraineté. Ouvrir des usines, c’est bien. Les faire tourner, c’est mieux. Sauf que la France manque de bras pour cela. Les filières professionnelles sont à la peine et les jeunes rechignent à choisir des métiers industriels. La nouvelle révolution industrielle passera donc par une réforme éducative.

Investissement. Cette fois, c’est fait. La réforme du label ISR, c’est maintenant. Ou presque : annoncée, elle entrera en vigueur en mars 2024. Les tenants d’une ligne radicale ont eu gain de cause puisque tout financement d’un nouveau projet dans les hydrocarbures empêchera le fonds qui le porte de prétendre au label ISR.

Mélanie Roosen & Géraldine Russell

2
3

vous accompagnent chaque semaine sur Intelekto

le média dédié aux entreprises façonnant l’avenir de notre société

Recevez toutes les semaines
notre newsletter gratuite éditorialisée

* champs obligatoire

Rejoignez la discussion !

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Mélanie Roosen & Géraldine Russell

2.jpg
3.jpeg

vous accompagnent chaque semaine sur Intelekto

le média dédié aux entreprises façonnant l’avenir de notre société

Recevez toutes les semaines notre newsletter gratuite éditorialisée

* champs obligatoire

Mélanie Roosen & Géraldine Russell

2.jpg
3.jpeg

vous accompagnent chaque semaine sur Intelekto

le média dédié aux entreprises façonnant l’avenir de notre société

Recevez toutes les semaines notre newsletter gratuite éditorialisée

* champs obligatoire