Le média des entreprises qui construisent la société de demain

3 questions à Leslie Dehant, directrice des ressources humaines et de l’expérience talents (KPMG)

Leslie Dehant
© KPMG

Leslie Dehant prend la direction des ressources humaines et de l'expérience talents de KPMG. Un défi de taille : contenter 11 000 collaborateurs.

Chaque mois, Intelekto part à la rencontre d’une personnalité qui fait bouger son secteur. Pour cette « nomination du mois », nous avons interrogé Leslie Dehant, nouvelle directrice des ressources humaines (RH) et de l’expérience talents de KPMG. Répondre à la quête de sens de milliers de collaborateurs, trouver le juste équilibre entre gestion des carrières et accompagnement des moments de vie ne font pas peur à celle qui a fait toute sa carrière au sein de grands groupes. Interview.

Vous avez été nommée directrice des Ressources Humaines et de l’Expérience Talents. Pourquoi faire apparaître spécifiquement ces deux notions dans votre titre ?

Leslie Dehant : KPMG est un cabinet multidisciplinaire qui accompagne la transformation de l’économie de manière responsable et positive. En interne aussi, nous vivons la transformation de nos métiers. Elle se traduit par une nécessité de s’adapter et de respecter nos engagements d’entreprise à mission. Les attentes des collaborateurs ont changé, ils sont à la recherche de sens, d’équilibre. Les RH accompagnent l’entreprise et les talents dans ces changements. Et l’expérience collaborateur recouvre le bien-être, le développement de leurs compétences et des nouvelles formes d’organisation managériale. Ce titre reflète l’engagement du cabinet de se transformer en entreprise à mission. Cela se traduit par une stratégie talents reposant sur 3 grands piliers :

  • Grandir ensemble, pour aider à l’épanouissement de nos équipes. Nous avons par exemple mis en place un accompagnement de la parentalité avec la semaine de 4 jours dédiée aux jeunes parents avec une rémunération à taux plein pendant 6 mois ;
  • Exceller autrement, pour accompagner les collaborateurs dans la transformation de leur métier. Cela passe notamment par la formation ;
  • L’impact positif, avec l’objectif de neutralité carbone mais aussi des jours de mécénat de compétences ou des formations ESG dispensées à l’ensemble de nos 11 000 collaborateurs.

Pourquoi est-ce important de traduire concrètement cette mission que l’entreprise s’est donnée ?

L.D. : La mission n’est pas un outil marketing. Quand vous vendez une certaine réalité à un futur collaborateur, il ne reste pas dans l’entreprise si elle ne tient pas sa promesse. C’est pour cela qu’il est impératif d’être très concret sur les engagements que l’on prend et d’apporter les preuves de ce que l’on fait.

Ceci étant dit, toucher 11 000 collaborateurs n’est pas simple. Certains ne s’intéressent pas à des dispositifs tant qu’ils n’en ont pas eux-mêmes besoin. Cela nécessite d’avoir un message personnalisé, de donner accès aux collaborateurs au bon message au bon moment. Et nous nous reposons également sur les managers qui sont les premiers relais des ressources humaines.

La quête de sens peut se traduire très différemment chez chacun. Comment contenter 11 000 salariés ?

L.D. : On entend souvent que cette quête de sens vient des jeunes générations mais aujourd’hui, tout le monde recherche un équilibre. Et cet équilibre n’est pas le même pour un jeune qui sort d’école et qui a envie de s’engager dans du mécénat, de l’entrepreneuriat, des activités associatives et quelqu’un qui a une vie de famille avec de jeunes enfants. En fonction des moments de vie, cette recherche de sens et d’équilibre peut bouger. En tant qu’entreprise, nos valeurs, elles, ne bougent pas. Nos collaborateurs entrent dans une entreprise avec des valeurs et la promesse d’accompagner les transformations.

C’est vrai pour leur vie professionnelle mais aussi pour leur vie privée. La vie privée ne peut pas être totalement scindée et isolée de la vie professionnelle, notamment quand surviennent de graves problèmes. Ces temps difficiles sont souvent courts mais le soutien de l’entreprise est alors précieux. Et fait la différence dans la fidélisation des collaborateurs. Lors de certains moments de vie, la disponibilité mentale voire physique d’un salarié va être altérée. C’est pourquoi nous les aidons à alléger leur charge mentale. C’est bénéfique pour tout le monde.

Biographie

Leslie Dehant est diplômée de l’université de Mons et de l’ESCP Business School. Elle a ensuite bâti sa carrière au sein de grands groupes français et internationaux. Avant de rejoindre KPMG, elle a officié au même poste chez Adecco Group France. Et avait auparavant travaillé dans le groupe Accenture.

Mélanie Roosen & Géraldine Russell

2
3

vous accompagnent chaque semaine sur Intelekto

le média dédié aux entreprises façonnant l’avenir de notre société

Recevez toutes les semaines
notre newsletter gratuite éditorialisée

* champs obligatoire

Rejoignez la discussion !

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires