Le média des entreprises qui construisent la société de demain

Investissements en cybersécurité : l’Europe tire son épingle du jeu

Loupe posée sur histogrammes
© tadamichi via iStock

L'écart se resserre entre l'Europe et son éternel rival américain, selon le dernier baromètre de l'investissement dans les start-up de Tikehau Capital.

2022 n’aura pas seulement été l’année de l’inflation, des pénuries de carburants et de la flambée des prix de l’énergie. Elle a aussi été celle où l’Europe a commencé à rattraper son retard sur les États-Unis en matière d’investissement dans les start-up de la cybersécurité. La 4ème édition du baromètre de l’investissement européen en cybersécurité, réalisé par le gestionnaire d’actifs alternatifs Tikehau Capital, montre ainsi que malgré une baisse mondiale du montant des fonds levés par les start-up de la cybersécurité, l’Europe a réussi à tirer son épingle du jeu : sur le continent, le total des fonds levés a progressé de 20% pour atteindre 2,4 milliards d’euros.

Des tours de table aussi nombreux mais plus importants

Une double logique est à l’œuvre : un ralentissement des investissements aux États-Unis, qui ont subi en 2022 une correction colossale de près de 50% (le total des levées de fonds passant ainsi de 21 milliards à 11 milliards d’euros), alors que l’écosystème européen gagne en maturité. Cela se traduit en Europe par un nombre de tours de table stable, autour de 200 par an, alors que le ticket moyen, lui, augmente. Il s’établit à 13 millions d’euros en 2022 pour les start-up européennes, contre 9,7 en 2021 et à peine 6,5 en 2019, en période pré-Covid. Surtout, les États-Unis accusent là encore le coup : alors que le ticket moyen était de 36,5 millions d’euros en 2021, il a chuté à 22 millions en 2022. « Le delta très important constaté en 2021 se rétrécit, c’est bon signe car la taille des levées est un indicateur de maturité », note François Lavaste, directeur d’investissement de l’équipe Cybersécurité de Tikehau Capital.

Et la France, dans tout ça ?

Côté français, 2022 a été un excellent cru. Avec 38 tours de table réalisés, les start-up de la cybersécurité ont pulvérisé le précédent record de 2021 (14 levées « seulement », serait-on tenté de dire aujourd’hui). Avec près de 20% des tours de table réalisés sur le continent, l’Hexagone s’impose donc comme une place incontournable du secteur au niveau européen.

Rejoignez la discussion !

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires