Le média des entreprises qui construisent la société de demain

French Tech Next40/120 : de nouvelles ambitions RSE

Une feuille d'arbre en forme de coeur sur un circuit imprimé
© weerapatkiatdumrong via iStock

Depuis 2019, le French Tech Next 40/120 distingue les start-up françaises les plus performantes. La promotion 2023 intègre pour la première fois des enjeux sociaux et environnementaux.

Chaque année, la Mission French Tech dévoile le French Tech Next40/120. Ce programme d’accompagnement de l’État sélectionne 120 start-up selon des critères de performance économique qui ont les capacités d’être les leaders technologiques de demain, au niveau mondial.

Le 19 février 2023, les jeunes pousses qui composent la 4e promotion du classement ont été dévoilées. Pour la première fois, les start-up doivent intégrer des engagements RSE.

Des start-up plus engagées

En complément de leurs performances économiques, il a donc été demandé aux start-up candidates de la promotion 2023 un certain nombre d’engagements. Niveau parité, elles ont ainsi dû transmettre leur index d’égalité femmes-hommes, ainsi que des propositions pour l’améliorer. Du côté de la transition écologique, elles se sont engagées à réaliser un bilan carbone sur leurs scopes 1, 2 et 3 d’ici la fin de l’année 2023.

Qu’est-ce que cela signifie ? Concrètement, les « scopes » désignent le périmètre au sein duquel sont étudiées les émissions de gaz à effet de serre d’une entreprise. Le scope 1 représente les émissions directes (celles qui sont liées à la fabrication des produits), le scope 2 les émissions indirectes (celles qui sont liées à l’énergie nécessaire à la fabrication du produit), et le scope 3 celles qui restent (approvisionnement, transport, utilisation et fin de vie du produit).

La Mission French Tech note que sur les 120 start-up de la promotion, plus de la moitié ont déjà réalisé un bilan carbone. Parmi celles-ci, 92% intègrent le scope 3 ! En outre, l’organisme constate une réelle évolution en matière d’engagement RSE des start-up. En 2022, elles n’étaient que 3 au sein du classement à être labellisées B-Corp contre 10 en 2023.

Faire de l’écosystème français un exemple international en matière de transition écologique

La Mission French Tech précise que des échanges collectifs seront organisés pour trouver des moyens de faire de l’écosystème start-up français « un exemple international d’engagement sur les enjeux de transition écologique ». L’ambition est de faire émerger une « nouvelle économie construite sur le respect de la planète et de celles et ceux qui l’habitent ». Des objectifs qui font aussi écho aux attentes de la future génération de VC !

Rejoignez la discussion !

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires