Le média des entreprises qui construisent la société de demain

Ce que les espions cherchent dans les entreprises françaises

Les cas d'espionnage se multiplient dans les entreprises. Et les données ciblées évoluent en fonction de la situation géopolitique mais aussi des avancées technologiques et industrielles.

Big Brother n’est pas forcément celui qu’on croit. Dans son dernier panorama de la cybermenace, l’Anssi a souligné son implication, en 2023, dans des cas d’espionnage informatique. La situation géopolitique cristallise les tensions cyber, comme en atteste « la recrudescence » des attaques attribuées au gouvernement russe. La vigie cyber tricolore alerte ainsi sur « les moyens humains, financiers et techniques » des espions. De quoi leur permettre de « collecter des informations stratégiques, industrielles ou à caractère personnel sur les réseaux français ».

Et personne n’est épargné. Les acteurs publics le savent depuis bien longtemps : administrations et infrastructures sensibles (comme les hôpitaux) sont régulièrement les cibles de tentatives d’espionnage. L’an dernier, l’Anssi a également observé « un ciblage croissant de groupes de réflexion (think tanks), d’instituts de recherche et d’entreprises de la base industrielle et technologique de défense (BITD) ». Une multiplicité de victimes potentielles qui montre que les espions ratissent large pour optimiser leurs chances d’accéder à des informations stratégiques. Y compris via « des intermédiaires, en ciblant par exemple des sous-traitants, des prestataires ».

Machine learning, énergies renouvelables, batteries dernière génération…

Alors que cherchent exactement les espions dans les entreprises tricolores ? Des données stratégiques, comme celles sur la sécurité des Jeux olympiques 2024, par exemple. Des vols de matériel informatique ont déjà compromis à plusieurs reprises les dispositifs de sécurisation de l’événement. Les prestataires impliqués se montrent donc particulièrement vigilants pour préserver l’intégrité des données. Classiquement, les données liées au secteur de l’armement ou de la défense attisent toutes les convoitises.

Mais les espions s’adaptent à leur époque et les données qui peuvent nourrir un avantage concurrentiel pour leur propre entreprise évoluent. L’éditeur de logiciel Tixeo a ainsi récemment listé des données très recherchées. Dans le domaine informatique, « les informations liées à la conception technique de produits ou de développement de technologie, les algorithmes de machine learning ou de schémas de conception de puces électroniques » sont désormais cruciaux. En pleine lutte contre le changement climatique, « les procédés de production d’énergie renouvelable ou des techniques de production de batterie avancée constituent une mine d’or pour des espions ». La France se rêve en leader des Cleantech ? Elle devrait aussi mettre le paquet sur sa sécurité économique si elle veut le rester.

Mélanie Roosen & Géraldine Russell

2
3

vous accompagnent chaque semaine sur Intelekto

le média dédié aux entreprises façonnant l’avenir de notre société

Recevez toutes les semaines
notre newsletter gratuite éditorialisée

* champs obligatoire

Rejoignez la discussion !

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires