Le média des entreprises qui construisent la société de demain

Les entreprises doivent s’intéresser de plus près à leur stratégie cloud

Les entreprises doivent s'investir dans leur stratégie cloud
© Saffu via Unsplash

Pour véritablement tirer parti du cloud, les entreprises doivent le penser comme un outil stratégique. Et non en rester aux simples considérations techniques.

Oui, il faut encore parler du cloud. Toujours parler du cloud. Dans certaines entreprises, il faudra même enfin parler du cloud ! Le nuage a pris ces dernières années une ampleur démesurée – et de toute façon difficilement mesurable. Pour les entreprises, il est devenu un sujet opérationnel incontournable. Un outil indispensable au travail collaboratif, d’autant plus avec l’essor du télétravail. Il les a incitées à repenser leur organisation numérique et fonctionnelle. Le négliger ou le dédaigner revient pour les décideurs à se tirer une balle dans le pied. Ils ont à portée de main un outil dont la puissance n’a d’égale que la difficulté de sa maîtrise. Charge à eux de se doter des compétences qui leur permettent de comprendre et d’exploiter toute la richesse du cloud computing.

La (cyber)sécurité avant tout

Et ce, en toute sécurité. Le Forum international de la Cybersécurité (FIC) – dont Intelekto est partenaire – en a fait le sujet central de son édition 2023, autour d’une question tout sauf rhétorique : « In cloud we trust ? » (Pouvons-nous avoir confiance dans le cloud ?, en bon français). Car le cloud est loin d’être un espace sans risque pour les entreprises. Mal appréhendé, mal utilisé, mal configuré, il peut même se révéler être un démultiplicateur de vulnérabilités. D’autant que nombre d’entreprises utilisatrices lui vouent une confiance aveugle… inconscientes du danger.

Penser européen

Danger en matière de cybersécurité, danger aussi sur la maîtrise des données. Mise à mal par l’extraterritorialité du droit américain qui s’étend jusque dans le cloud, la souveraineté européenne peine à s’exprimer. Ce qui fait peser sur les entreprises des défis juridiques inédits. Qu’elles auraient tort de prendre à la légère car leurs clients, partenaires et investisseurs, eux, seront à l’affût du moindre faux pas risquant de mettre en péril leurs activités. Pas question donc de se contenter d’attendre sur le sujet une réponse juridique européenne ou une clarification politique. Les entreprises ont leur rôle à jouer et doivent elles-mêmes positionner le curseur sur ce qu’elles considèrent comme un risque acceptable ou la meilleure réponse à y apporter.

Ne pas négliger la RSE

Dernier écueil mais pas le moindre, le défi écologique auquel le cloud ne peut évidemment pas se soustraire. S’il est un instrument évident de la transition numérique, il est aussi un élément nécessaire à la transition environnementale. Mieux optimisé, le cloud peut – et doit – devenir un levier de responsabilité pour les entreprises. C’est une condition sine qua non à son adoption et à son utilisation à bon escient par les entreprises. Notamment les organisations européennes, en pointe sur les questions RSE.

Pour toutes ces raisons, le cloud ne doit pas être considéré comme un sujet anecdotique, purement technique ou éphémère mais bien comme une révolution stratégique. Seules les entreprises qui auront compris à temps les enjeux qu’elle recouvre et qui auront adapté en conséquence leur organisation et leur fonctionnement en tireront profit.

Mélanie Roosen & Géraldine Russell

2
3

vous accompagnent chaque semaine sur Intelekto

le média dédié aux entreprises façonnant l’avenir de notre société

Recevez toutes les semaines
notre newsletter gratuite éditorialisée

* champs obligatoire

Rejoignez la discussion !

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires