Le média des entreprises qui construisent la société de demain

23 juin 2023 : les 15 infos éco & business qu’il ne fallait pas manquer cette semaine

© yalcinsonat1 via iStock / montage Intelekto

Le boulet des PGE, le greenwashing aérien et la facture des cyberattaques : voici le meilleur des décryptages économie et entreprises de la semaine.

Qu’avez-vous loupé cette semaine ? Voici notre revue de presse hebdomadaire : un concentré de décryptages économie et entreprises !

Économie

En bref

Le salon aéronautique du Bourget a reçu la visite de Bruno Le Maire. L’occasion pour le ministre de l’Économie de rappeler que sans coopération entre grandes entreprises et PME, la reprise économique ne pourrait être durable. En effet, les petites et moyennes entreprises du secteur aéronautique font face, comme ailleurs, à des dettes massives contractées pendant la pandémie. Et si les prêts garantis par l’État ont été une bouée de sauvetage, ils se transforment aujourd’hui en boulet. Notamment dans les secteurs où la reprise n’a pas été aussi flamboyante qu’attendue. L’Europe, elle, se mobilise pour protéger ses actifs les plus précieux. Sa nouvelle stratégie de sécurité économique a été pensée pour préserver ses entreprises et technologies des prédations chinoises.

En détail

RSE

En bref

La politique écologique française fait de l’Hexagone un pays plus avancé que ses voisins sur les sujets de durabilité. En effet, un sondage mené par EY montre que 50% des sociétés étrangères interrogées estiment que la France est plus attractive sur ce sujet. Mais il faut maintenant que la stratégie annoncée se concrétise pour que les investisseurs pérennisent leurs investissements. En Europe, une plainte a été déposée par 22 associations contre 17 sociétés aériennes. Elles accusent les compagnies de greenwashing lorsqu’elles incitent leurs clients à compenser leurs émissions de gaz à effet de serre lors de l’achat d’un billet, une initiative dont l’efficacité est fortement critiquée. Dans l’optique de s’affranchir de la Chine, les pays occidentaux cherchent à exploiter leurs propres territoires afin de sourcer des minerais critiques. Essentielle pour la transition numérique, cette extraction suscite pourtant des ennuis environnementaux dus à sa nature très polluante.

En détail

Cybersécurité

En bref

Les cyberattaques continuent de faire des ravages au sein des entreprises françaises, occasionnant des pertes financières considérables. Selon une étude menée par Asteres, leur coût a dépassé les 2 milliards d’euros en France l’année dernière. Face à cette menace grandissante, les industriels accordent une priorité croissante à la cybersécurité. Une enquête mondiale révèle que 75% des organisations industrielles ont été victimes d’au moins une intrusion en 2022. De plus, les cybercriminels ne cessent d’élaborer des stratégies ingénieuses pour tromper leurs victimes. Selon un rapport annuel de Proofpoint, ces acteurs malveillants se sont adaptés aux avancées techniques de cybersécurité en s’appuyant sur les outils d’intelligence artificielle et en développant leurs compétences en ingénierie sociale.

En détail

Leadership

En bref

Prendre des risques est indispensable pour un dirigeant. Mais encore faut-il savoir identifier lesquels et ce que l’on est prêt à perdre. Il est donc nécessaire de définir un niveau de « perte acceptable » qui doit agir comme un seuil d’alerte s’il est atteint. Car l’échec fait aussi partie du chemin. Même des entreprises qui connaissent aujourd’hui un succès sans ombre ont un jour failli mettre la clé sous la porte. Preuve que tout est une affaire de vision… mais aussi de rebond ! Elles ont notamment pu se reposer sur leur capacité d’innovation pour se développer. Une innovation qui n’implique plus désormais de mettre en danger son modèle économique ou ses piliers stratégiques.

En détail

Investissement

En bref

Des actionnaires majoritairement étrangers et une importante vulnérabilité aux OPA : les fleurons français sons sous pression. Ce manque de souveraineté dans le contrôle financier des entreprises tricolores fait courir un risque majeur à l’économie nationale. Les administrateurs, eux, préfèrent se concentrer sur l’efficacité de la gouvernance, avec un prisme clair autour du partage de la valeur. Peut-être pour éviter des négociations dures dans des entreprises toujours aux prises avec l’inflation. L’institut Rexecode a remis cette semaine sur le tapis la question du fléchage de l’épargne des Français vers l’économie réelle. En garantissant des placements contre le risque, cela permettrait selon lui de mobiliser pas moins de 3000 milliards d’euros, aujourd’hui utilisés pour de l’épargne de précaution.

En détail

Mélanie Roosen & Géraldine Russell

2
3

vous accompagnent chaque semaine sur Intelekto

le média dédié aux entreprises façonnant l’avenir de notre société

Recevez toutes les semaines
notre newsletter gratuite éditorialisée

* champs obligatoire

Rejoignez la discussion !

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Mélanie Roosen & Géraldine Russell

2.jpg
3.jpeg

vous accompagnent chaque semaine sur Intelekto

le média dédié aux entreprises façonnant l’avenir de notre société

Recevez toutes les semaines notre newsletter gratuite éditorialisée

* champs obligatoire

Mélanie Roosen & Géraldine Russell

2.jpg
3.jpeg

vous accompagnent chaque semaine sur Intelekto

le média dédié aux entreprises façonnant l’avenir de notre société

Recevez toutes les semaines notre newsletter gratuite éditorialisée

* champs obligatoire