Le média des entreprises qui construisent la société de demain

En entreprise, la performance est (aussi) une affaire de gouvernance

En entreprise, performance rime avec gouvernance
© miniseries via iStock

Inclure les salariés et les clients à sa gouvernance, pari risqué ? Mais payant, car cela permet d'améliorer la qualité de service et, in fine, les performances de l'entreprise.

Diviser pour mieux régner, c’est has been. Aujourd’hui, mieux vaut rassembler pour performer. Et rassembler largement. C’est la conclusion d’une étude de terrain menée par ESS France, qui représente les entreprises françaises sociales et solidaires. Durant plusieurs mois, l’association s’est penchée sur la question de leur gouvernance, afin de déterminer dans quelle mesure celle-ci affectait leur performance. Et le résultat est sans appel. Pour être plus efficientes, les entreprises de l’ESS – mais pas seulement – doivent attacher une importance toute particulière à leur gouvernance.

La gouvernance, un atout symbolique et stratégique pour l’entreprise

« L’entreprise fait aujourd’hui face à de nombreuses interpellations écologiques et sociales », a rappelé Adrien Couret, directeur général du groupe mutualiste Aema, qui a participé à l’étude, lors de l’événement de présentation des résultats. « Cela lui impose de répondre à la question de l’intérêt servi par l’entreprise. La gouvernance est importante pour comprendre quel est cet intérêt. » Un constat partagé par Jérôme Saddier, président d’ESS France. Il a souligné que la gouvernance permet de répondre à des interrogations essentielles : « envers qui et de quoi est-on responsable ? ».

La gouvernance revêt donc une importance tant symbolique que stratégique. « La consubstantialité entre performance et responsabilité doit s’incarner dans la gouvernance », a martelé Pascal Michard, président du groupe Macif. Cette performance est permise par « l’alignement des intérêts entre les parties produit par la gouvernance », a encore noté Adrien Couret.

Ce qui rend « l’hybridation », chère à la philosophe Gabrielle Halpern, d’autant plus nécessaire au sein des instances de gouvernance. « L’hybridation, c’est le fait de mettre ensemble des choses qui semblent contradictoires », a défini celle qui a guidé l’étude. Hybridation des compétences, des expertises et des points de vue pour multiplier les opportunités.

La performance opérationnelle comme objectif

Les premiers à bénéficier de cette hybridation sont les salariés, systématiquement présents au sein des organes de gouvernance des ESS. « Les études montrent que la présence d’administrateurs salariés dans une entreprise est liée à une meilleure efficacité économique », a affirmé Luc Mathieu, secrétaire national de la CFDT. Sur ce point, « la France est en retard par rapport à d’autres pays européens », où la présence de salariés dans les conseils d’administration est bien plus développée. Cette efficacité se traduit très concrètement : « la pérennité moyenne des Scop est de 76% à 5 ans, contre 60% dans les autres entreprises », a rappelé Fatima Bellaredj, déléguée générale de la confédération générale des Scop.

Les salariés sont ainsi intégrés aux processus de décision, avec une ligne directrice : « l’idée de bon sens, qui a été exprimée dans toutes les structures » étudiées, a noté Gabrielle Halpern. C’est aussi ce qui préside à l’association de certains usagers ou clients à la gouvernance. Quoi de mieux pour développer une offre efficiente que de demander à ceux qui vont l’utiliser ? La philosophe fait ainsi valoir qu’une gouvernance hybride ne consiste pas simplement en « une juxtaposition des performances » mais sert à « les entremêler » pour les démultiplier.

Mais mettre au point une bonne gouvernance n’a « rien d’inné », a prévenu la chercheuse. « Cela demande du travail qu’il faut sans cesse renouveler. » Charge aux entreprises qui n’ont pas encore entamé leur travail sur le sujet de s’y mettre. « Nous souhaitons montrer que la gouvernance n’est pas seulement un moyen mais bien une fin en soi », a conclu Jérôme Saddier.

Mélanie Roosen & Géraldine Russell

2
3

vous accompagnent chaque semaine sur Intelekto

le média dédié aux entreprises façonnant l’avenir de notre société

Recevez toutes les semaines
notre newsletter gratuite éditorialisée

* champs obligatoire

Rejoignez la discussion !

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires