Le média des entreprises qui construisent la société de demain

Qui sont les dirigeants d’entreprise les mieux rémunérés de France ?

Un dirigeant d'entreprise en costume projetant une hombre en forme d'euro sur un mur gris.
© D-Keine via iStock

7,9 millions d’euros : c’est la rémunération moyenne d’un patron d’une entreprise du CAC 40 en 2021. Soit une augmentation de 52% par rapport à 2019.

Rémunérés respectivement à hauteur de 66,7 millions et 44,1 millions d’euros en 2021, Carlos Tavares et Bernard Charlès figurent au sommet de la liste des dirigeants les mieux payés de France. Les patrons de Stellantis et Dassault Systèmes remontent largement la barre de la rémunération moyenne de 7,9 millions d’euros pour un(e) PDG d’entreprise du CAC 40.

Selon un rapport publié par Proxinvest en 2022, les rémunérations des dirigeants des 40 sociétés françaises les plus importantes ont augmenté de 52% depuis 2019. Ces chiffres, dont certains ont suscité des critiques l’année dernière lors des assemblées générales, reviennent sur le devant de la scène alors que les réunions d’actionnaires 2023 débutent.

En France, les dirigeants d’entreprise s’en tirent plutôt bien

La rémunération des dirigeants des entreprises tricolores rivalise avec celle des patrons internationaux, notamment dans l’automobile. Selon des chiffres de BFM Business, Carlos Tavares, patron de Stellantis, a gagné plus de 23 millions d’euros en 2022. Cela représente 5 fois la rémunération du patron de Toyota et le situe entre les dirigeants de General Motors et de Ford.

Cependant, les grands patrons des secteurs de l’énergie et de la santé en France s’en sortent moins bien. Patrick Pouyanné de TotalEnergies (7,3 millions d’euros) touche légèrement moins que ses congénères chez Shell et BP, et seulement un tiers de la rémunération de Darren Woods d’Exxon Mobil. De même pour Paul Hudson de Sanofi (8,9 millions d’euros), qui rattrape les dirigeants de GSK et Roche, mais n’encaisse qu’un tiers de la rémunération d’Alex Gorsky de Johnson & Johnson.

Une rémunération non représentative de celle des dirigeants de PME-ETI

En 2021, les rémunérations des présidents exécutifs des 120 plus grandes entreprises (SBF 120) ont atteint 4,5 millions d’euros en moyenne. Et ont augmenté de 22% depuis 2019 (pré-crise sanitaire). Des chiffres largement inférieurs à ceux constatés au sein du CAC 40.

Il ne faut pas oublier que les grandes entreprises ainsi que leurs homologues de taille intermédiaire ne sont qu’une partie de l’économie de la France. En effet, elles ne représentent que 0,1% de la totalité de ses entreprises.

Selon l’INSEE en 2020, le salaire moyen d’un dirigeant d’une entreprise française n’atteint que 49 220 euros, bien loin des moyennes enregistrées au sein des grandes entreprises. Néanmoins, les dirigeants des entreprises comportant 0 à 2 salariés touchent en moyenne une rémunération 5 fois moindre que ceux des entreprises de plus de 50 salariés. Cela s’explique en partie par l’importance de la part variable dans le salaire d’un PDG en fonction de la taille de son entreprise.

Les 5 dirigeants d’entreprises françaises les mieux rémunérés en 2021 :

  1. Carlos Tavares, Stellantis, 66,7 millions d’euros
  2. Bernard Charlès, Dassault Systèmes, 44,1 millions d’euros
  3. Daniel Julien, Teleperformance, 19,6 millions d’euros
  4. François-Henri Pinault, Kering, 12 millions d’euros
  5. Paul Hudson, Sanofi, 8,96 millions d’euros

Rejoignez la discussion !

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

S’abonner
Notification pour
1 Commentaire
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Servier
il y a 9 mois

Du grand n’importe quoi cet article. Qui n’apporte rien. Merci de préciser que les dirigeants de plus de 500 personnes gagnent bien plus que vous sous entendez