Le média des entreprises qui construisent la société de demain

Polytechnique, low tech et fonds souverain : les 15 infos éco & business à retenir cette semaine

Un homme travaillant sur son ordinateur devant une pile de journaux.
Montage Intelekto x Fedor Kozyr via iStock

Voici le meilleur des décryptages économie et entreprises de la semaine.

Qu’avez-vous loupé cette semaine ? Voici notre revue de presse hebdomadaire : un concentré de décryptages économie et entreprises !

Engagement environnemental

Solutions. Nouveauté chez les ingés ! Polytechnique inaugurera un nouveau cours à la rentrée 2024. Au programme : l’alliance de la science et de la durabilité. L’ambition est de donner aux élèves une vision systémique des grandes questions du développement durable et de les doter des outils nécessaires pour agir à l’avenir.

Réglementation. La CPI estime que les crimes environnementaux sont souvent la cause ou la conséquence de crimes de guerre ou contre l’humanité. C’est pourquoi elle souhaite les poursuivre également.

Nouvelles organisations. Le sujet est en tête de leurs préoccupations… mais pas de leurs communications ! Sur le sujet de l’engagement environnemental de leur entreprise, les dirigeants se montrent discrets, révèle une étude.

Responsabilité numérique

Innovation. La véritable innovation passera t-elle par l’extinction des nouvelles technologies ? L’essor du mouvement « low tech » a remis au goût du jour une innovation plus frugale et plus en phase avec les défis environnementaux.

Cybersécurité. La France et l’Allemagne ont annoncé un accord pour développer conjointement des technologies pour leurs administrations. L’objectif ? Renforcer leur (cyber)sécurité économique face à des géants technologiques toujours plus intrusifs.

Intelligence artificielle. L’organisme international de normalisation a mis au point une norme ISO pour l’intelligence artificielle. Non contraignante, elle doit permettre de garantir une certaine éthique dans le déploiement des IA en entreprise.

Cohésion sociale

RH & Management. Même sans IA, les RH sont biaisées. C’est pourquoi il n’est pas toujours bon de « recruter au feeling ». Les raccourcis opérés par nos biais peuvent avoir des effets négatifs, notamment sur l’équité des processus de recrutement.

Bien-être au travail. Quand on ne sait pas quoi dire, il vaut mieux se taire. Un conseil qui vaut aussi en entreprise lorsque l’on fait face au mal-être d’un collaborateur. La première chose à faire : adopter une posture d’écoute active pour identifier la source du problème.

Inclusion. 71% des femmes cadres considèrent qu’elles sont mal accompagnées par les entreprises à leur retour de congé maternité. Elles sont aussi nombreuses à culpabiliser vis-à-vis de leur employeur à l’annonce d’une grossesse, ou à ne pas réussir à déconnecter pendant leur absence.

Compétitivité économique

Nouveaux modèles. La définition même de la croissance fait débat parmi les économistes. Et biaise les discussions autour d’une croissance plus vertueuse voire de décroissance. Seul motif de réjouissance : tous ont à coeur de trouver un nouveau modèle pour une société plus durable.

Souveraineté. Le fonds souverain de l’UE a passé une nouvelle étape, avec un accord entre le Conseil et le Parlement européen. Sauf que cette ligne d’investissement sera en fait une réallocation de ressources existantes, l’accord ne prévoyant pas de nouveau financement.

Investissement. Traduire son discours en actes, les entreprises qui ont adopté une raison d’être ont l’habitude de le faire. Mais encore faut-il étendre ce principe à leur stratégie d’investissement. C’est le cas de la mutuelle Matmut qui a mis au point une méthodologie précise d’investissement.

Mélanie Roosen & Géraldine Russell

2
3

vous accompagnent chaque semaine sur Intelekto

le média dédié aux entreprises façonnant l’avenir de notre société

Recevez toutes les semaines
notre newsletter gratuite éditorialisée

* champs obligatoire

Rejoignez la discussion !

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.