Le média des entreprises qui construisent la société de demain

Il est temps que les leaders se mettent aux soft skills

Personnes se serrant les pouces
© ål nik via Unsplash

Pendant longtemps, les "soft skills" ont été le parent pauvre du leadership. Certaines initiatives permettent aux leaders de se réemparer du sujet, à l’instar de Marsail, qui, pour les transformer, emmène les dirigeants… en mer.

Manager par le sens, c’est ce qui attend les leaders dans les années à venir. À une époque où les systèmes de primes et de gratifications en tout genre ne suffisent plus, il faut trouver d’autres leviers de motivation pour guider ses équipes. « Et cela passe forcément par une forme de questionnement », estime Amandine Deslandes, directrice associée de Marsail.

Cette entreprise « d’action learning », c’est-à-dire la formation par l’action, emmène les dirigeants en mer, aux côtés d’athlètes professionnels. L’objectif : révéler le meilleur des comportements individuels et collectifs.

Le leader d’aujourd’hui doit être « multifactoriel »

Diriger par le sens, cela passe par l’acquisition de plusieurs compétences. « L’idée n’est pas de transformer la personnalité des gens, mais de les aligner. Le leader d’aujourd’hui doit être tourné vers lui et vers les autres afin de porter ses valeurs. Quand on parle d’écoute, ou d’empathie, on pense souvent à l’ouverture aux autres, mais je pense qu’il est primordial d’être aussi ouvert sur soi, d’avoir connaissance et conscience de soi », insiste Amandine Deslandes. La « conscience de soi » est, selon elle, l’une des principales qualités du « bon leader ». Cela passe par le contrôle des émotions, et des interactions avec son environnement. « C’est un peu un poncif, mais les émotions ont été mises de côté pendant trop longtemps. Il fallait à tout prix les laisser à la porte du bureau. Ça n’a pas de sens. »

Sortir du mythe de la « double personnalité »

Amandine Deslandes explique que pour répondre aux nouvelles attentes, les leaders doivent donc accepter d’être humains. « Pendant longtemps, on a considéré qu’un dirigeant devait avoir 2 vies distinctes : sa vie personnelle et sa vie professionnelle. Or, chaque personne est une et indivisible. Les leaders ne font pas exception à la règle. » Cela implique donc qu’aux « hard skills » attendues pour diriger une organisation viennent s’ajouter les « soft skills » nécessaires à l’engagement d’une équipe. Et ça n’est pas rien. « Pendant longtemps, les soft skills ont été considérées comme le parent pauvre de la formation des leaders. On assimilait développement personnel et séance chez le psy. Aujourd’hui, il est primordial pour un dirigeant d’entreprise de comprendre l’importance du personnel, et de faire infuser cette dynamique au sein des équipes. »

Des dirigeants de plus en plus à l’écoute des nouvelles attentes

Les leaders ont-ils conscience des changements qui s’annoncent ? « Ma vision est forcément biaisée », admet Amandine Deslandes. Ceux qui font appel à Marsail sont déjà sur la voie du « leader éclairé », ils se posent des questions et ont envie de remettre en question leur mode de fonctionnement. Cependant, certains signaux donnent le ton. Ainsi, plusieurs écoles de commerce (Kedge, HEC…) sollicitent le savoir-faire de Marsail. « Une école de commerce qui travaille sur la résilience, cela veut dire qu’elle a compris l’importance d’inculquer une nouvelle forme de responsabilité à la future génération de dirigeants. » Bien sûr, il reste quelques réfractaires. Question d’âge ? De formation ? D’habitudes ? Difficile à dire. Mais même ceux-là devront s’y mettre. « De plus en plus de voix s’élèvent du côté des salariés pour transformer les sociétés. Cela crée un réel mouvement », conclut-elle.

Mélanie Roosen & Géraldine Russell

2
3

vous accompagnent chaque semaine sur Intelekto

le média dédié aux entreprises façonnant l’avenir de notre société

Recevez toutes les semaines
notre newsletter gratuite éditorialisée

* champs obligatoire

Rejoignez la discussion !

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires