Rechercher

Le média des entreprises qui construisent la société de demain

24 octobre 2022 : ce qu’il faut retenir de l’actu éco & business

© PeopleImages via iStock / montage Intelekto

Budget, salaire des patrons et réindustrialisation : voici le meilleur des décryptages économie et entreprises de la semaine dernière.

Qu’avez-vous loupé la semaine dernière ? Voici notre revue de presse hebdomadaire : un concentré de décryptages économie et entreprises !

Économie

En bref

Il était sur toutes les lèvres depuis quelques semaines : l’article 49.3 a finalement été utilisé par le gouvernement pour faire valider son budget 2023. Non sans mal, Bruno Le Maire ayant même menacé de démissionner si un amendement sur les superprofits était maintenu dans la version finale du texte. L’exécutif maintient donc un cap, peu populaire, destiné à réduire les dépenses publiques et à relâcher la pression fiscale sur les entreprises. Pas de quoi rassurer les économistes, notamment Xavier Jaravel, qui estime que l’économie française est autant plombée par son faible taux d’emploi que par sa productivité en berne. Entreprises comme gouvernants devront donc redoubler d’ingéniosité pour faire face à la crise énergétique qui poindre. Pour cela, l’Europe a ouvert les vannes et mobilisé 40 milliards d’euros supplémentaires afin, notamment, de soutenir les PME en difficulté.

En détail

Investisseurs et financeurs

En bref

Les entreprises souffrent de l’inflation et les start-up ne sont pas en reste. Pour les aider, leurs investisseurs se mobilisent. Gestion au cordeau pour préserver le cash disponible, révision stratégique pour limiter la hausse des coûts en reportant des embauches ou un développement international mais aussi retravail des offres, produits et services, pour atteindre un prix de revient acceptable : les fonds jouent les coachs pour leurs participations. Premier investisseur de France, Bpifrance joue également son rôle. Mais son directeur général, Nicolas Dufourcq, reste sceptique sur les capacités françaises de production, malgré les progrès réalisés ces dernières années. Pour donner aux start-up les moyens de leurs ambitions, la Banque de France recommande de solliciter davantage les investisseurs institutionnels, notamment pour éloigner les investisseurs étrangers des pépites stratégiques.

En détail

Entreprises

En bref

Conséquence directe de l’inflation : les trésoreries des entreprises souffrent. Et elles tardent donc à payer leurs fournisseurs. Des retards de paiement qui aggraveront la situation de certaines PME, nourrissant un cercle vicieux. De quoi faire craindre une vague de licenciements ? Pas si sûr car les entreprises disposent de nombreux dispositifs pour éviter d’en arriver là. Plan de sauvegarde de l’emploi, plan de départ volontaire ou encore rupture conventionnelle collective : autant de leviers qu’elles privilégieront avant de devoir recourir au pire. D’autant que la pression politique se fait plus intense sur les grands patrons pour qu’ils réduisent en premier lieu leur rémunération. Après la prise de parole du PDG de Total qui justifie sa rémunération, le ministre de l’Économie a répliqué en l’invitant, ainsi que ses homologues du CAC 40 à s’interroger sur la « décence » de leur salaire.

En détail

Intelligence économique

En bref

Si la crise énergétique pénalise à court terme les entreprises tricolores, elle pourrait avoir des effets bien plus graves à long terme. D’abord en offrant de nouveaux terrains d’attaque aux cyber-attaquants, toujours à l’affût de secteurs fragilisés. Mais aussi en retardant voire en rendant impossible la réindustrialisation française. En effet, si le coût local de l’énergie alourdit trop la facture, les entreprises auront tendance à chercher des solutions de production plus exotiques mais moins coûteuses. Seule occasion de réjouissance : une enquête menée par l’Office européen des brevets et de la propriété intellectuelle démontre que les entreprises qui déposent des brevets créent le plus d’emplois et le plus de richesse. La meilleure preuve que l’innovation est vertueuse pour les économies nationales !

En détail

Mélanie Roosen & Géraldine Russell

2
3

vous accompagnent chaque semaine sur Intelekto

le média dédié aux entreprises façonnant l’avenir de notre société

Recevez toutes les semaines
notre newsletter gratuite éditorialisée

* champs obligatoire

Rejoignez la discussion !

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.