Le média des entreprises qui construisent la société de demain

La Cnil inflige une amende de 3 millions d’euros à la licorne Voodoo

Jeux Voodoo

La start-up spécialiste des jeux vidéo Voodoo a été épinglée par la Cnil pour avoir collecté les données des utilisateurs malgré leur refus.

Fin d’année amère pour la licorne des jeux vidéo Voodoo. Le 29 décembre 2022, la Cnil a infligé une amende de 3 millions d’euros à l’entreprise, a révélé l’institution le 17 janvier. En cause ? La collecte de certaines données malgré le refus de l’utilisateur, pointe la Cnil, ce qui constitue une violation du RGPD.

Un suivi publicitaire non consenti

« Lors de ses contrôles, la Cnil a constaté que lorsqu’un utilisateur exprime son refus de faire l’objet d’un suivi publicitaire, la société Voodoo lit tout de même l’identifiant technique associé à cet utilisateur (l’IDFV) et traite toujours des informations en lien avec ses habitudes de navigation pour des objectifs publicitaires, donc sans son consentement et en contradiction avec ce qu’elle lui indique dans l’écran d’information qu’elle affiche. »

Le montant de l’amende, particulièrement élevé, est justifié par « le nombre de personnes concernées, les avantages financiers obtenus du fait du manquement et le chiffre d’affaires réalisé par la société en 2020 et 2021 », indique la Cnil dans son communiqué. Et l’addition pourrait même s’avérer plus salée pour Voodoo, qui est désormais tenu de modifier ses pratiques dans les 3 prochains mois afin de recueillir – et respecter – le consentement de ses utilisateurs. Sans quoi l’entreprise devra s’acquitter d’une astreinte de 20 000 euros par jour de retard.

Rejoignez la discussion !

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires